Menu

Première téléconsultation à Saint Georges de Rouelley

Les actus des projets • Mardi 04 décembre 2018

Après l'inauguration de la salle de téléconsultations de mercredi 28 novembre 2018, les premières téléconsultations débutent !

Le mardi 4 décembre 2018 se tient la première téléconsultation à Saint Georges du Rouelley dans la Manche (50) qui devient la  première commune de Normandie à expérimenter la télémédecine généraliste !
Dans cette commune du Sud-Manche, près d'un patient sur cinq n'a plus de médecin traitant et les téléconsultations offrent une opportunité de lutter contre ce désert médical.

Exemple :

Roger, 72 ans, n’a plus de médecin traitant !
Il habite la petite commune de Saint Georges du Rouelley qui, comme une grosse partie du sud-Manche, est très touchée par les déserts médicaux.
Faute de nouveaux médecins pour remplacer ceux partis en retraite, la commune teste un nouveau dispositif : "la téléconsultation en médecine générale".
Roger a obtenu un rendez-vous, il se rend dans la salle de téléconsultation de son village, située dans la maison médicale. Un infirmier est là pour l'accueillir et l'installer sur la table d'oscultation. Au mur, un écran de télévision et une caméra.

Roger est
prêt, la connexion se fait et le médecin appaît sur l'écran, il s'agit d'un médecin de Villedieu les Poëles. S'entame alors un dialogue entre Roger et le médecin.
Afin de poser un diagnostic sur le mal de gorge de Roger, le médecin demande à l'infirmier d'utiliser la caméra buccale qui est à disposition avec tous les autres outils médicaux connectés.
Comme lors d'une consultation classique, l'infirmier utilise le stéthoscope et le tensiomètre, les données sont transmises au médecin. Verdict : Roger souffre d'une angine, le médecin rédige et signe l'ordonnance, l'infirmier l'imprime et la remet à Roger.
Ce dernier règle les 25 euros de la consultation, qui seront pris en charge par l'assurance maladie et sa mutuelle, comme pour une consultation classique.
Roger est rassuré, il sait qu'il peut de nouveau être pris en charge et ne sera plus obligé de se rendre aux urgences en cas de pathologies simples.

Cette expérimentation menée sur une année permettra ou non d'étendre le dispositif à d'autres zones en manque de médecins.
Si certains restent pour le moment perplexes, d'autres accueillent très bien ce nouveau service.
A l'ère des nouvelles technologies et des objets connectés en tous genres, la télémédecine permet déjà, dans certains EHPAD de consulter dans de nombreuses spécialités. Les coûts de déplacement et les délais d'obtention d'un rendez-vous sont ainsi réduits. c'est "gagnant-gagnant" pour le patient comme pour l'assurance maladie.